Pourquoi est-ce important de jouer ?

1
jouer enfant

Pour évoquer le jeu, j’aime citer Catherine Dumonteil-Kremer dans Jouons ensemble autrement : « si la vie était une vinaigrette, le jeu en serait probablement la moutarde, c’est un puissant liant ! »

Jouer : on n’a rien trouvé de mieux à faire !

jouer familleLes bienfaits du jeu sont nombreux : celui-ci permet aux enfants d’explorer et d’apprivoiser leur environnement, de surmonter leurs peurs, de guérir de leurs souffrances, il prépare leur cerveau aux apprentissages et participe à une meilleure concentration

Au sein de la famille, nous pouvons aussi, grâce à lui, évacuer les tensions du quotidien, poser des limites en douceur, mais surtout créer et resserrer des liens, rire et partager beaucoup de joie !

Le jeu : une évidence… pourtant pas si simple.

Le jeu fait donc partie des fondamentaux de la vie d’un enfant. Il doit être quotidien et « gratuit » : tout comme l’amour, il ne doit faire l’objet d’aucune condition. Ce n’est pas une récompense, accordée ou retirée selon que l’autre nous donne ou non satisfaction ! Au contraire, en remplissant le réservoir affectif de chacun, il règlera bien des conflits.

jouer en familleL’enfant n’a pas besoin de jeux pédagogiques pour apprendre. Il se nourrit de tout, en permanence et partout, et jouer doit rester un plaisir (ce qui ne veut pas dire qu’il faut supprimer les jeux éducatifs s’ils sont appréciés, bien sûr).

De nos jours, si nous sommes pour la plupart convaincus de l’importance du jeu… quand il s’agit de jouer avec nos enfants, c’est plus compliqué. Débordés, fatigués, nous sommes nombreux à avoir du mal à nous rendre disponibles, à nous débarrasser de la peur du ridicule ou de l’impression de perdre notre temps. De plus, nous pouvons avoir complètement « perdu le mode d’emploi ».

3, 2, 1… partez !

Si jouer avec vos enfants n’est pas ou plus dans vos habitudes, commencez peut-être modestement : mieux vaut dix minutes par jour que rien du tout…

Parmi les jeux que vos enfants apprécient, il y en a forcément qui vous mettent plus à l’aise et qui peuvent vous permettre de vous (re)connecter au plaisir de jouer : jeux
symboliques, de société, de chahut… Ménage et autres tâches peuvent bien attendre : vos petits grandissent vite !

 

Raphaële Houlette_verticale

Cet article a été rédigé par notre experte Raphaele Houlette, accompagnante parentale, formée à la Parentalité Positive et organisatrice d’ateliers et de cafés de parents.
Raphaele apporte un regard bienveillant sur les nombreuses questions que se posent les parents…

 

PARTAGER SUR
Article précédentMon enfant est triste

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE