Psychologue, Camille Rochet parle d’elle et de son métier

0

Psychologue et thérapeute de couple, membre de la Société Française de Thérapie Familiale, Camille Rochet est l’auteur du blog anoustous.com. Elle est devenue depuis février 2016, experte de notre magazine. Très suivie sur les réseaux sociaux, Camille parle d’elle, de son travail, de celles et ceux qu’elle rencontre… Un portrait en toute simplicité.

Camille Rochet, une psychologue passionnée

Pouvez-vous vous raconter en quelques mots ?

Psychologue par passion, je suis installée en libéral depuis plusieurs années maintenant. C’est une vraie richesse car je rencontre des personnes très différentes les une des autres, tout en m’efforçant à me créer un réseau de professionnels avec lesquels je travaille. C’est une façon aussi de pouvoir continuer à exercer tout en alliant ma vie de famille. Je reconnais être très gâtée de pouvoir ainsi vivre les deux à fond!

Lancer votre blog, en plus de votre activité de psychologue et thérapeute de couple, un loisir, un tue-le-temps, un besoin de partager ? Qu’est-ce qui vous a décidé à tenter le coup ?

Mon blog rentre entièrement dans ce projet de me lancer en libéral. Je crois que c’est indispensable aujourd’hui de ne pas rester uniquement dans son cabinet mais d’être présente aussi sur les réseaux sociaux et sur internet. J’apporte ainsi quelques outils et je m’efforce de démystifier cette profession parfois un peu tabou. Cela doit être accessible à tous! J’aime aussi cette interactions avec les internautes.

Est-ce Camille la maman ou Camille la psychologue qui twitte ?

C’est les deux!! Je crois qu’être psychologue est un vrai état d’esprit. Je dissocie les deux dans mon travail au quotidien car j’en ai besoin pour avoir la distance suffisante dont j’ai besoin. Simplement, je reste humaine et la maman est là aussi bien évidemment!

Quels conseils simples et faciles à suivre donneriez-vous aux familles pour « mieux vivre ensemble » ?

Utilisez l’humour. C’est une vraie richesse et un moyen de communication très efficace avec les enfants, les ados et même dans le couple. C’est une façon d’aborder des sujets importants en restant au second degré donc en évitant le face à face parfois compliqué.
Fixez-vous des moments en famille (repas, vacances…) pendant lesquels vous pouvez relâcher la pression du quotidien et mettre un peu de légèreté.
Un dernier conseil qui me semble indispensable: savoir dépasser ensemble les moments douloureux… Et savoir se pardonner! La famille est le lieu de l’amour et donc aussi parfois de la haine. D’où cette nécessité du pardon car les seules personnes qui nous blessent vraiment sont celles que l’on aime aussi vraiment…

Les mamans ont besoin de se retrouver entre elles

Quelles sont, selon vous, les difficultés vécues par les mamans d’aujourd’hui que ne vivaient pas ou dans une moindre mesure nos mamans ?

Les mamans ont de plus en plus de pression à être des super women, qui sont des chefs cuisiniers, des femmes de ménage en or, des professionnelles d’exception, des mamans aimantes et dynamiques… Et des amantes irréprochables! Bref, d’être parfaites et de tout mener de front. L’enjeu des mamans d’aujourd’hui est donc de trouver leur propre équilibre car toutes n’ont pas les mêmes priorités et il faut savoir faire des choix pour déléguer le reste.

Que pensez-vous des réseaux de mamans, comme lemamans.fr ?

C’est vraiment bien et cela est dans la même lignée que ce que j’ai monté. Ça fait du bien aux mamans de voir qu’elles vivent des choses que d’autres mamans vivent aussi. C’est presque une thérapie de groupe!! Elles peuvent trouver des conseils très facilement et ce sont souvent les meilleurs conseils car ils sont donnés par d’autres mamans.

Quels sont vos projets ?

Je voudrais développer l’audio-visuel. Cela rend les concepts théoriques plus attractifs et accessibles. Sinon je veux continuer à approfondir mon approche auprès des couples. Je trouve que pour être une bonne mère, c’est essentiel de se sentir bien en couple! Et les enfants sont d’autant plus heureux que leurs parents le sont ensembles.

Pour finir, quelle est votre devise de maman ?

Donner tout ce que je peux à mes enfants… En gardant mon propre équilibre. On ne peut rien donner si nous sommes épuisées

Un grand merci à Camille Rochet que vous pouvez suivre sur Twitter, aimer sa page Facebook ou la lire.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE